Big Texan Steak Ranch
Bienvenue au Big Texan !

Les amoureux de la Route 66 et du profond Texas ont forcément déjà entendu parler de cette adresse : le Big Texan Steak Ranch, restaurant mythique situé dans l’interminable zone commerciale d’Amarillo, au bord de l’Interstate 40. Le Big Texan Steak Ranch ne doit pas son nom au hasard. Ici, tout est big, tout est texan, tout (ou presque) est à base de steak et tout ressemble à un ranch. D’ailleurs, c’est un gigantesque bœuf qui vous accueille sur le parking. D’entrée, il annonce la couleur : un steak de 2 kg vous est offert si vous arrivez à le terminer ( + ses multiples accompagnements). « Free 72 Oz. Steak » vous annonce l’animal.

Le steak de 2 kg offert si vous terminez votre assiette !

Car outre son côté Big et Texan et Steak et Ranch, c’est surtout cette particularité qui a rendu célèbre cette adresse. Vous avez une heure pour terminer un steak de deux kilos, donc, et tout ce qui va avec. Ceux qui veulent tenter le défi sont attablés sur une sur une sorte d’estrade, à la vue de tous (et autant dire qu’en termes de capacité d’accueil, le Big Texan Steak Ranch ne fait pas dans la demi-mesure : des centaines de clients peuvent se sustenter en même temps). Au dessus de la tête des valeureux candidats, un impitoyable chrono décompte le temps qu’il leur reste. Une heure, cela vous paraît largement suffisant ? Pas sûr. Seul un candidat sur six relève le challenge. Le détail classe ? Le seau situé au pied de chaque candidat, au cas où votre petit organisme ne supporte pas la quantité gargantuesque de viande ingurgitée.

Au risque de décevoir, lorsque nous avons fait halte au Big Texan, ni Monsieur Wohdrey ni moi-même ne nous sommes affichés sur la fameuse estrade. Après une dizaine de jours de road trip aux Etats-Unis (nous étions partis de Chicago quelques jours plus tôt pour dévorer l’asphalte de la première partie de la Route 66 qui, rappelons-le, relie le pays d’est en ouest), nos estomacs commençaient à être mis à rude épreuve. Mais pour rien au monde nous n’aurions manqué l’occasion de dîner dans ce restaurant mythique, qui a ouvert ses portes en 1960 au bord de la Route 66 avant de déménager à proximité de l’autoroute en 1970.

Ce monsieur a tenté de relever le défi...
Ce monsieur a tenté de relever le défi…

C’est pourquoi nous avons eu la lumineuse idée de prendre… du poisson (dans un steak-house au fin fond de l’Amérique, c’est complètement crétin, je vous l’accorde). Sauf que l’on aurait tout de même pu se douter que nous n’allions pas déguster un petit filet de merlu à la vapeur avec son trait d’huile d’olive… Non non. Notre assiette est garnie de six énormes poissons panés, sans parler des monceaux de garnitures (coleslaw, patates au four, etc.) qui accompagnent le tout… Et, allez savoir pourquoi, cette fois-ci, nous n’avons pas eu le réflexe de prendre une assiette pour deux comme nous avions pris l’habitude depuis le début de notre roadtrip.

Ambiance Amérique profonde au Big Texan

Côté décor, le Big Texan est un immense restaurant tout en bois, qui ressemble à… un ranch. Un groupe de country déambule entre les tables. Lorsque les musiciens s’approchent de nous et de notre assiette à peine entamée, s’apercevant que nous parlons français, ils entament un « Oh Suzanna ! » de circonstance. L’ambiance est parfaitement étudiée et millimétrée. Nous sommes les victimes consentantes de ce piège à touristes, et ce repas restera gravé dans nos mémoires de frenchies. En sortant, je m’adonne à mon petit faible : le gift shop. C’est de là que sort le chapeau de Wohdrey. Les 25 dollars les mieux utilisés de toute ma vie !