Le Vasa est quasi intact.
Le Vasa est quasi intact.

C’est l’histoire d’un bateau qui a coulé lors de son voyage inaugural. Ah ah, je vous vois déjà en train de supplier Jack de ne pas mourir de froid dans l’océan Atlantique… Mais non, ce n’est pas du Titanic dont il s’agit, mais du Vasa, navire du XVIIe siècle qui n’a pas réussi à sortir de son port d’origine, Stockholm, et à qui la capitale suédoise consacre un merveilleux musée depuis 25 ans.

Le Vasa coule après deux rafales de vent

Oui, j’ai bien dit merveilleux. Et je pèse mes mots. Le Vasa Museet n’est pas un musée comme les autres. ne serait-ce que parce qu’il est bâti autour et pour ce navire tout en bois, construit, lui, entre 1626 et 1628 pour le roi Gustave II Adolphe de Suède. C’est le 10 août 1628 que le Vasa – qui porte alors le blason de la dynastie régnante, les Vasa – est appareillé en grande pompe dans le port de Stockholm. Une salve est tirée des canons bordant les flancs du bateau.

Alors que l’imposant vaisseau vogue doucement vers l’entrée du port, une rafale de vent l’atteint. Le Vasa se met à gîter, puis se redresse. Une deuxième rafale. Le vaisseau se couche, et l’eau s’engouffre par les sabords ouverts. Sur les 1500 membres d’équipage, plusieurs dizaines  de marins perdent la vie…

Un sacré revers – doux euphémisme – pour le roi  Gustave II Adolphe de Suède ! En effet, à l’époque, le Vasa était le bateau le plus puissant jamais mis à flot, avec ses 64 canons, ses 1200 tonnes et ses 69 m de long, de la poupe à la proue. Le bateau devait mettre les voiles vers la Pologne, l’ennemi juré d’alors.

333 ans au fond des mers

Les causes de ce naufrage incroyable ? La structure du bateau. Le bâtiment est  trop lourd en haut et pas assez lesté en bas. Les plans ont été changés en cours de construction. A déplorer également, de la précipitation, le roi étant impatient de voir le navire qui fait sa fierté rejoindre la flotte de la Baltique.

Pendant 333 ans, le Vasa resta là, au fond des mers,. Ce n’est qu’en 1956 qu’Anders Franzén, archéologue et ingénieur, retrouve le fameux vaisseau. La coque est en parfait état. Pendant plusieurs années, on prépare la sortie de l’eau du bateau. Cet événement a lieu le 24 avril 1961. Pendant plusieurs années, le bateau sera aspergé  polyéthylène glycol, un produit visant à protéger le bois de la charpente qui se serait décomposée sans traitement. Il demande aujourd’hui un entretien permanent.

Entreposé jusqu’en 1987 dans un bâtiment provisoire, le Vasa trouvera ensuite un écrin dans ce qui est aujourd’hui le Vasa Museet,  situé sur l’île de Djurgården – là où se trouve la plupart des musées de Stockholm. Construit autour du vaisseau, le musée est parfaitement conçu pour que, en montant les étages – six au total, vous découvriez les différents niveaux du bateau, des cales au mâts. Plusieurs expositions permettent également de découvrir les rudes conditions de vie des marins.

Aujourd’hui, le Vasa Museet est le plus visité de Suède