Si les Lyonnais – et surtout les Villeurbannais – connaissent bien le quartier des Gratte-Ciel qui a fêté ses 80 ans en 2014, ils sont beaucoup moins nombreux à avoir visité son appartement témoin. Les journées du Patrimoine sont l’occasion de réparer cet oubli, puisque vous pouvez encore le visiter gratuitement, ce dimanche 20 septembre, de 14 à 19 heures.

Les premiers gratte-ciel de France à Villeurbanne

Visiter l’appartement témoin des Gratte-Ciel, c’est comprendre une bonne partie de l’histoire de ce quartier, sorti de terre entre 1927 et 1934. Le maire de l’époque, Lazare Goujon, veut, par ce projet, nettement distinguer Villeurbanne de son encombrante voisine, Lyon. Ainsi, cette cité ouvrière se compose de deux gratte-ciel de 19 étages – les premiers érigés en France – et trois groupes d’immeubles d’habitation, hauts de 9 à 11 étages, découpés en gradins.

Môrice Leroux, architecte visionnaire du quartier des Gratte-Ciel

Le quartier des Gratte-Ciel répond à une vision moderne et hygiéniste qui sied à l’époque, à l’instar de la cité idéale de l’architecte Tony Garnier, dans le quartier des États-Unis, à Lyon. Celui des Gratte-Ciel a été pensé par l’architecte Môrice Leroux. Dans l’appartement témoin des Gratte-Ciel, on retrouve, comme dans celui de Tony Garnier, un espace bien pensé avec une salle à manger, une cuisine, une chambre et des toilettes. Le tout baigné de lumière puisque l’appartement – dans lequel logeait autrefois la concierge – s’ouvre sur un immense balcon commun. Si celui-ci est resté dans son jus, les logements voisins ont été modernisés et sont toujours habités. A plus de 80 ans, le quartier des Gratte-ciel fait encore preuve d’une étonnante modernité !

Infos pratiques

Samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 14 à 19 heures. Entrée libre.
15, avenue Henri-Barbusse, 1er étage, à Villeurbanne.