Tracteur et Bigoudis se situe à Villeurbanne, avenue Salengro.
Tracteur et Bigoudis se situe à Villeurbanne, avenue Salengro.

Connaissez-vous Tracteur et Bigoudis ? Ouvert depuis déjà plusieurs mois à Villeurbanne, ce petit restaurant d’une quarantaine de couverts, qui offre une déco de bistrot vintage, fait le plein tous les midis. Il faut dire que, comme on l’a déjà remarqué sur De Lyon en Large, en parlant de Malice et Sens, lorsque l’on trouve de bonnes adresses dans ce quartier – Villeurbanne La Doua, Le Tonkin – on la garde, car il n’en existe pas des mille et des cents. Là, Tracteur et Bigoudis se situe au 72, avenue Roger-Salengro. Autant dire nulle part.

Tracteur et Bigoudis, donc, mérite le détour, ne serait-ce que par son nom. Selon notre enquête, cette mystérieuse appellation serait liée aux produits (très) frais émanant de l’agriculture locale (le tracteur) travaillés avec amour pour des plats faits maison (les bigoudis).

L'assiette du tracteur est un plat végétarien très sympa... Encore faut-il le réserver à l'avance !
L’assiette du tracteur est un plat végétarien très sympa… Encore faut-il le réserver à l’avance !

De bons petits plats chaque jour

En résulte de bons petits plats maison. Tracteur et Bigoudis propose un plat du jour pour 9,50 euros (du petit salé aux lentilles au poulet au pesto rosso accompagné de polenta gratinée, en passant par un émincé de boeuf sauce soja accompagné d’un wok de légumes et nouilles chinoises), un poisson du jour, mais aussi un burger ou un tartare.

Les desserts ne sont pas en reste : on retrouve fréquemment le fondant choco-marron, le café-cookie ou encore des clafoutis en tout genre. Des intitulés familiers pour les clients du Toi-Toi, autre adresse villeurbannaise. Et pour cause : ce sont les anciennes propriétaires du Toi-Toi qui sont aujourd’hui aux fourneaux de Tracteur et Bigoudis.

Tracteur et Bigoudis : des plats à flux un peu trop tendus

Et on ne se refait pas : si on retrouve les mêmes plats « santé », on retrouve aussi les mêmes problèmes d’organisation qui deviennent vite insupportables. Vous voulez une « assiette du tracteur » ? Il vous faudra la réserver à l’avance – je ne sais pas vous, mais je ne sais pas à 10 heures du matin ce que j’aurai envie de manger à 13 heures. Vous souhaitez un burger maison (délicieux, au demeurant), et votre copine aussi ? « Désolée, il n’en reste qu’un ». Tant pis, je me sacrifie, je vais prendre un tartare au couteau. « Ah ce n’est pas possible, le monsieur de la table d’à côté vient de commander le dernier ». Du coup, le choix de la carte, déjà restreint (et c’est tant mieux, voilà un vrai gage de fraîcheur des plats), devient vite plus que limité.

Surtout si vous osez venir déjeuner après 12h15. Pire encore, jamais, Ô grand jamais, ne venez à à sept si vous avez réservé pour six : vous risquez de déclencher la panique à bord.

Bref, proposer des produits toujours frais et limiter les stocks, c’est bien, mais offrir au client le plat qu’il commande environ une fois sur deux, c’est assez énervant. Dommage.

Tracteur et Bigoudis
72, avenue Roger-Salengro
69100 VILLEURBANNE
Tel. 04 72 82 98 05.

La carte.
La carte.