De nombreuses fresques ornent les murs de Bruxelles. Ici, le chat de Geluck.
De nombreuses fresques ornent les murs de Bruxelles. Ici, le chat de Geluck.

Dans notre série sur Bruxelles, voici cinq bons plans gratuits auxquels on ne pense pas forcément… Idéaux pour les petits budgets !

1. Visiter le Parlementarium

Rébarbatif, le fonctionnement du parlement européen ? Peut-être. Mais il faut reconnaître que le Parlementarium, situé dans le centre des visiteurs du Parlement, est franchement bien conçu. Dans un premier temps, des écrans dynamiques expliquent aussi bien aux petits qu’aux grands l’histoire de l’intégration européenne, à renfort de photos et de textes historiques.

Puis, dans un second temps, installez-vous dans une sorte d’hémicycle entouré d’un écran circulaire à 360°. Vous entrez ainsi au cœur des actions du Parlement et de vous trouvez au beau milieu de ses protagonistes. Vous pouvez presque claquer la bise à Eva Joly ou Rachida Dati.

Centre des visiteurs du parlement européen
Bâtiment Willy Brandt
60, rue Wiertz
1000 BRUXELLES

2. Monter dans l’ascenseur des Marolles

L’ascenseur des Marolles et sa passerelle en verre vous mène au palais de justice – cet immense bâtiment toujours entouré d’échafaudages.  D’ici, vous bénéficiez d’une jolie vue sur Bruxelles. Et c’est gratuit, contrairement à l’Atomium pour lequel vous devrez débourser 11 euros pour monter en son sommet.

Place Poelaert
1000 BRUXELLES

3. Craquer pour le musée du Slip

C’est bien la première fois que, sur De Lyon en Large, on parle d’un bon plan que l’on n’a pas testé ! En effet, le musée du Slip a un gros défaut : n’être ouvert que le dimanche de 14 à 18 heures. Et nous, on a raté notre tour. Pourtant, sa visite est tentante : qui n’a jamais rêvé de voir le slip de Plastic Bertrand ou de Brigitte Lahaye ? Vous ? C’est juste que vous n’y avez jamais pensé. On doit cette idée lumineuse à l’artiste surréaliste Jan Bucquoy.

Doll Mol
Rue des Eperonniers
1000 BRUXELLES

Bruxelles musée du Slip
Le musée du Slip vaut le détour. Il paraît.

4. Partir à la recherche des œuvres d’art du métro de Bruxelles

Comme c’est le cas dans de nombreuses capitales européennes, comme Stockholm, le métro bruxellois fait office de véritable galerie d’art contemporain. Pas moins de 80 œuvres d’art sont disséminées sur le réseau, dans les 69 stations et leurs couloirs. Plus ou moins réussies, certes, mais certaines valent vraiment le coup d’œil.

5. Traquer les fresques de BD de Bruxelles

La capitale de la bande dessinée regorge de fresques rendant hommage aux plus grands héros du 9e art : Tintin bien sûr, mais aussi Gaston Lagaffe, le chat de Geluck ou encore Boule et Bill pour les plus connus. Vous pouvez même vous faire un parcours BD en cliquant ici.