Les Lions (Lyon, en rouge), opposés aux brûleurs de Loups (Grenoble).
Les Lions (Lyon, en rouge), opposés aux brûleurs de Loups (Grenoble).

Mardi 16 septembre, les Lions (l’équipe de hockey sur glace de Lyon) se sont inclinés face aux Brûleurs de Loups (celle de Grenoble), en coupe de la Ligue. Score final : 3-2. Pourtant, il existe cinq bonnes raisons d’aller voir, cette année, un match de hockey à Lyon.

1. Les Lions sont remontés au plus haut niveau

Cette saison, le LHC (Lyon Hockey Club) est remonté en ligue Magnus, l’équivalent de la Ligue 1 en foot, disputée par 14 clubs français. Prochain match : ce samedi 20 septembre, à 20 heures, à la patinoire Charlemagne, près de Confluence, contre Gap.

2. Les règles du hockey ne sont pas si compliquées

Une fois que l’on a compris qu’un match de hockey se dispute en trois tiers temps de 20 minutes, que chaque équipe doit marquer des buts dans les cages adverses, et que chaque équipe compte cinq joueurs de champ et un gardien sur la glace – en incluant les remplaçants, chaque équipe peut compter jusqu’à 22 joueurs dont deux gardiens -, on commence déjà à y voir plus clair.

La patinoire est divisée en plusieurs parties : une zone défensive entre le fond de la patinoire et la première ligne bleue, une zone neutre entre les deux lignes bleues et une zone offensive entre la deuxième ligne bleue et l’autre extrémité de la patinoire.

Là aussi, il existe une règle de hors jeu (oui les mecs, les filles aussi savent ce qu’est le hors jeu en foot) : le palet (ou la rondelle) doit pénétrer dans la zone d’attaque (délimitée par la ligne bleue, si vous avez bien suivi) avant tout joueur de l’équipe à l’offensive.

Et sinon, lorsqu’un joueur est exclu, en principe pour deux minutes, on dit qu’il est en « prison ».

Les différentes zones de la patinoire.
Les différentes zones de la patinoire.

3. L’ambiance à la patinoire Charlemagne est fun

Pendant deux bonnes heures, à chaque match joué à domicile, à la patinoire Charlemagne, QG des Lions, plusieurs milliers de spectateurs (plus de 2400 pour le simple match de la coupe de la Ligue du 16 septembre) encouragent bruyamment leur équipe – il faut reconnaître que pas mal de Grenoblois avaient tout de même fait le déplacement.

Speaker, pom-pom girls entre chaque tiers temps, musique à chaque arrêt de jeu, mascotte du Lion dans le public, jeux de lumière, c’est un vrai petit show à l’américaine qu’offre chaque match de hockey.

4. Les places de hockey, c’est pas cher

Comptez une quinzaine d’euros la place pour un match de hockey sur glace à Lyon. Si vous devenez fan des Lions, il existe plusieurs formules d’abonnement ; l’abonnement classique étant de 135 euros (105 euros pour les étudiants).

5. Le hockey sur glace à Lyon, ça change

Le hockey est une bonne alternative pour les amateurs de foot lassés d’aller voir l’OL perdre à Gerland, pour les fans de rugby tristes de voir le LOU jouer dans un stade en carton pâte – le Matmut Stadium – ou pour les aficionados de basket en quête d’un autre sport typiquement nord-américain.