Mythique, Thelma et Louise !
Mythique, Thelma et Louise !

Lorsque le film Thelma et Louise est sorti, j’avais 6 ans. Autant dire que ce n’est pas sa sortie au cinéma qui m’a marquée, mais ses multiples rediffusions à la télé ! Bref, tout ça pour prouver par A + B que ce film de Ridley Scott, sorti, donc, en 1991, reste inégalé et parfait à bien des égards. La preuve par 6.

(Avertissement : ne lisez pas la fin de l’article si vous ne souhaitez pas connaître le dénouement !!!)

Reprenons. Thelma (jouée par Geena Davis), est une femme au foyer à la vie monotone, mariée à un époux macho et beauf. Sa meilleure amie, Louise (Susan Sarandon), la convainc de partir en week-end toutes les deux. Elles s’échappent donc de l’Arkansas. Mais ce qui devait être une virée entre filles bascule rapidement en cavale : alors qu’elles s’arrêtent dans un bar, Thelma se laisse entraîner sur un parking où un type obscène tente de la violer. A ce moment, Louise arrive, et abat l’homme de sang froid. Refusant de se rendre à la police, elle entraîne Thelma dans une folle cavale, où les deux prendront goût à la liberté et l’émancipation, et qui les mènera vers une inexorable mort.

Thelma et Louise, au début de l'aventure...
Thelma et Louise, au début de l’aventure…

Et voici donc les raisons qui font que ce film est parfait :

1. Le scénario est parfait. Thelma et Louise, c’est l’exemple même du mélange des genres réussi : road movie, drame, comédie, film d’aventure, film policier… On passe par toutes les émotions, et ce sans violons.

2. La musique aussi est parfaite (en parlant de violons). Certes, c’est encore Hans Zimmer qui s’y est collé, mais on retrouve  aussi du Garbage et Marianne Faithfull. Parfait, vous dis-je.

3. Parce que les paysages sont parfaits. Regarder Thelma et Louise, c’est faire un road trip de deux heures dans les  grands espaces américains. Comme on les imagine…

4. Parce qu’on croise Brad Pitt, et que Brad Pitt est parfait. Enfin presque. Certes, il balance Thelma et Louise, en avouant aux flics qu’elles ont pour projet de fuir au Mexique. Mais bon, le jeune cow boy délinquant beau parleur est quand même attachant.

Coucou, Brad...
Coucou, Brad…

5. Parce que c’est un vrai film féministe parfait. Ce n’est pas de militer pour l’usage systématique du « Madame » lorsque l’on est une demoiselle, et de bannir, donc, le « Mademoiselle » des papiers officiels qui fera de nous des féministes. Par contre, un film avec deux filles terribles qui se partagent l’affiche, qui s’émancipent de leurs conjoints respectifs (même si Jimmy, le petit ami de Louise, n’est pas un looser contrairement à Darryl, le mari de Thelma) et s’éprennent d’une farouche liberté, qu’elles qu’en soient les conséquences, ça, c’est féministe.

6. Parce que la fin est parfaite. Thelma et Louise, pourchassées dans leur Ford Thunderbird par une horde de policiers, choisissent de mourir ensemble en se jetant dans les Grand Canyon. Elles se regardent, s’embrassent, et choisissent de « continuer ». Louise appuie sur l’accélérateur, et elles s’envolent dans le Grand Canyon. Au lieu d’être glauque, comme ç’eut été le cas si le spectateur les avait vues s’écraser, cette fin tragique a quelque chose de lyrique. Oui, Thelma et Louise sont donc toujours parmi nous, même 20 ans après.

Thelma et Louise finissent leur folle cavale en sautant dans le Grand Canyon...
Thelma et Louise finissent leur folle cavale
en sautant dans le Grand Canyon…