Manger sur le toit de Lyon, la classe !
Manger sur le toit de Lyon, la classe !

Petit zoom, aujourd’hui, sur un restaurant dont j’aimerais, dans une vie idéale, faire ma cantine : la Maison Villemanzy. Juchée sur les pentes de la Croix Rousse, montée Saint Sébastien, dans le 1er arrondissement, dans une belle maison bourgeoise, à Lyon, cette adresse ne manque ni de charme, ni de saveur.

Commençons par le point fort, le cadre. Si la salle de restaurant est assez cosy, c’est la véranda et la terrasse qui valent le détour. De là, vous embrassez tout Lyon. Et si vous venez le soir, avec la ville tout illuminée à vos pieds, c’est soooo romantiiiiiic !

Mais revenons à notre assiette. Ici, un seul menu est proposé. Petit bémol, son prix, qui ne cesse de prendre un euro. Nous en sommes à 27 euros, pour entrée-plat-dessert (cela reste raisonnable, c’est sûr. Mais sur le principe, cela m’énerve).

La Maison Villemanzy se trouve sur les pentes de la Croix-Rousse, montée Saint-Sébastien.
La Maison Villemanzy se trouve sur les pentes
de la Croix-Rousse, montée Saint-Sébastien.

Mais quels entrées-plats-desserts ! La carte change au fil des saisons, mais on retrouve toujours des mélanges de saveurs subtiles, comme cette entrée de « tartare de lieu jaune fumé à l’avocat, poivrons rôtis et aneth », ou, en plat, cette « cuisse de canard au jus de cuisson citronnée de gingembre et mousseline de carotte au cumin ».  C’est « de la cuisine de bistrot créative », diront certains. Moi je dis miam.

Et s’il est une constante, sur la carte de la Maison Villemanzy, à ne pas rater, c’est le moelleux au chocolat au coulis de fruit (le fruit change, en revanche) et mousse de chocolat blanc. Même si votre estomac dit stop après les copieux plat et entrée, sachez que, dans ces cas-là, le corps humain est plein de ressources et que vous terminerez, quoi qu’il advienne, ce moelleux qui est sans doute un des meilleurs de tout Lyon (j’adore cette formulation pompeuse, qui consiste à faire croire que l’on a pu tester tous les moelleux de la ville). Bref, le moelleux cartonne, le cadre et le service aussi.

Par contre, pensez à réserver, et évitez de vous pointer trop tard. Après 21 heures, vous n’êtes plus les bienvenus. Dommage.

La salle de restaurant évoque une certaine idée de la bourgeoisie. La clientèle aussi.
La salle de restaurant évoque une certaine idée
de la bourgeoisie. La clientèle aussi.

Crédit photos : Maison Villemanzy