On appelle Lisbonne la ville aux Sept Collines. Tout comme Rome, allez-vous me dire, mais une rapide balade dans la capitale portugaise permet vite de comprendre pourquoi ! Lisbonne, ça monte, ça descend, ça monte, ça descend… La ville regorge d’activités, et nous avons recensé 5 choses gratuites à faire à Lisbonne.

Admirer la ville du haut des miradouros

Lisbonne compte plusieurs miradouros, ces belvédères qui surplombent l’ensemble de la ville. Mon préféré, le Miradouro de Santa Luzia, offre une vue incroyable sur le fleuve Tage, à l’ombre des tonnelles couvertes de bougainvilliers. Les murs sont recouverts d’azuleros, ces petits carrelages typiques du Portugal.

Deuxième coup de cœur, le miradouro Santa Catarina. Lors de notre escapade lisboète, nous y passions tous les soirs à la tombée de la nuit car il se situait à quelques pas de notre appartement. Là où certains guides touristiques jugent l’endroit malfamé, on trouve surtout un lieu de rendez-vous incontournable pour les groupes de jeunes et de musiciens, qui partagent bières et morceaux de guitare en profitant, la encore, d’un point de vue exceptionnel sur le Tage. Plusieurs bars et restaurants se situent à proximité, notamment la Farmacia, restaurant atypique situé dans… un musée de la Pharmacie.

Visiter « le monde fantastique de la sardine portugaise »

O Mundo fantastico da sardinha portuguesa, autrement dit, au « Monde fantastique de la sardine portugaise« , vous pourrez pénétrer dans un univers étrange et fantastique, où des milliers de boîtes de sardines sont mises en valeur dans un décor de cirque. Grands miroirs, canapés rouges, chapeaux extraordinaires… La boutique est presque un petit parc d’attractions situé en plein centre de la ville, sur la place Don Patro IV. Chaque boîte de sardine est estampillée d’une date se rapportant à un événement de l’histoire portugaise ou mondiale au sens large. 2016 ? Victoire du Portugal à l’Euro de football. 1988 ? L’année de naissance de la chanteuse Rihanna. 1954 ? L’inauguration du stade du Benfica, à Lisbonne. Etc, etc. Comptez 7 euros la boîte de sardine. La visite du magasin, elle, est gratuite et vaut le détour.

O mundo fantastico da sardinha portuguesa
Praça d Pedro IV 39, Lisboa
Ouvert tous les jours, de 10 à 22 heures.

Découvrir des œuvres de street art

Élue par le journal anglais The Guardian « meilleure ville de street art du monde« , Lisbonne est, en effet, particulièrement bien dotée en œuvres peintes à même les façades de la ville. Deux  endroits sont incontournables pour les amateurs du genre : la LX Factory, ancienne manufacture de textile au sortir de la ville qui a été reconvertie, voilà quelques années, en lieu alternatif – et carrément branché. On y trouve des restaurants qui proposent de la nourriture healthy, des magasins d’objets insolites, une superbe bibliothèque et de très nombreuses œuvres de street art sur l’ensemble des murs. La LX Factory est un petit monde à part entière qui mérite le détour.

Le deuxième spot incontournable, c’est l’avenue Fontes Pereira de Melo, près du parc Eduardo VII, où des artistes de renommée internationale ont investi plusieurs façades d’immeubles abandonnés pour y peindre de gigantesques fresques. Ce projet, appelé CRONO, a été initié au départ par la municipalité. Il visait à offrir une seconde vie à ces immeubles délabrés.

Se tremper les pieds dans le Tage

La praça do Comércio est la place principale de Lisbonne. Entourée de belles façades jaunes lumineuses dotées d’arcades, la place donne l’impression de se jeter dans le Tage, le fleuve qui borde Lisbonne. C’est ici qu’arrivaient les marchandises de la ville par bateau. Aujourd’hui, la place, à laquelle on accède par une gigantesque arche, est occupée en partie par les terrasses de café et par les touristes qui, aux côtés des mouettes, se trempent les pieds dans l’eau – glaciale – du Tage. Impossible de passer un week-end à Lisbonne sans se rendre sur cette place atypique.

Voir la tour de Bélem

Bien qu’étant un de ses symboles, la tour de Bélem est située à l’extérieur de Lisbonne. Il vous faudra donc une vingtaine de minutes de bus pour admirer cette tour carrée d’inspiration mauresque, érigée au XVIe siècle. C’est un peu la porte d’entrée de Lisbonne, et elle attire aujourd’hui de nombreux touristes. De plus, elle est située non loin du monuments des découvertes, construit dans les années 1940 au bord du Tage. Les deux monuments méritent le détour et y accéder est gratuit, sauf si vous voulez visiter l’intérieur de la tour de Bélem.