Les cocktails, c'est souvent joli, mais ce n'est pas toujours bon. A vous de choisir le vôtre !
Les cocktails, c’est souvent joli, mais ce n’est pas toujours bon. A vous de choisir le vôtre !

Les cocktails, c’est tendance. Les cartes de cocktails s’allongent dans les bars, en même temps que les prix flambent.Souvent entre 8 et 12 euros, voire plus si le précieux breuvage contient quelques gouttes de champagne. Reste la solution happy hour, où les prix sont divisés par deux. I Like it or not vous propose donc une sélection de cocktails à réaliser à la maison. Et ceux à éviter…

Avant d’attaquer, pensez à vous munir d’un shaker, faire des glaçons (ou, mieux, de la glace pilée), de pailles et de touillettes. Après, vous vous rendrez de toute façon vite compte qu’il vous manque toujours un alcool ou un ingrédient improbable pour réaliser tel ou tel cocktail. Bref, avant d’être Tom Cruise, il vous faudra un peu de matos et… d’entraînement.

I like it…

1. Le Cosmopolitan (« Cosmo » pour les intimes)

Vodka, curaçao et citron : la base du "Cosmo".
Vodka, curaçao et jus de cranberry : la base du « Cosmo ».

Tout en haut du podium, le « Cosmo » se compose de 4 cl de vodka, 2 cl de triple sec (type grand marnier ou cointreau, moins cher et tout aussi bon pour réaliser un cocktail que le grand marnier), 2 cl de jus de cramberry et 1cl de jus de citron vert.

Pour obtenir un White Cosmopolitan, il vous suffit de changer le jus de cranberry en jus de cranberry blanc. Ce cocktail est à réaliser au shaker, et à frapper avec des glaçons. La petite touche déco avec la rondelle de citron sur le haut du verre passe toujours bien. Frais, coloré, délicieux. I like it.

2. Le Blue Lagoon

Vodka + curaçao + citron, les meilleurs amis.
Vodka + curaçao + citron, les meilleurs amis.

Le Blue Lagoon est aussi beau que bon (mais il arrache un peu plus que le Cosmo). 4 cl de vodka, 2 cl de curaçao bleu et de 2 cl de jus de jus de citron. Frappez le tout au shaker avec de la glace. Filtrez. Votre verre arbore une magnifique couleur bleue. Pour un rendu plus léger, vous pouvez, avant, remplir le verre de glace pilée. I like it.

Une des variantes du Blue Lagoon, le Polar Blue Lagoon, se compose de 3 cl de vodka et 3 cl de curaçao. Puis, il faut compléter le verre par un soda type Sprite ou 7 Up. Moins costaud et plus sucré. Moins bon aussi selon I Like it or not.

3. Le Mojito

Le Mojito, un grand classique à base de rhum et de menthe, so good !
Le Mojito, un grand classique à base de rhum et de menthe, so good !

Trop classique, diront certains. Certes. Mais le Mojito, lorsqu’il est bien dosé, c’est une vraie tuerie. Contrairement aux deux précédents, le Mojito se réalise directement dans le verre.

Commencez par déposer 7 grosses feuilles de menthe au fond du verre. Ajoutez la glace pilée, puis deux cuillères à café de sucre (roux, si possible. Evitez le sirop de sucre de canne, qui gâche l’ensemble avec son goût trop sucré), et 3 cl de jus de citron vert. Vert, c’est mieux. Du vrai citron, et pas du Sicilia, c’est mieux aussi. Versez les 6 cl de rhum cubain (du bon, hein, pas de la marque de supermarché), et remplissez la moitié du verre restante avec de l’eau gazeuse (Perrier ou Badoit, là encore, ce sont les petits détails qui font tout). Voilà, c’est prêt ! I like it !

Or not

1. La cervelle de singe

Miam, un cerveau qui flotte dans mon verre...
Miam, un cerveau qui flotte dans mon verre…

Au vu des ingrédients, ce cocktail n’avait pas l’air désagréable : vodka, grenadine et Bailey’s. Pour ceux qui veulent s’y risquer, d’abord la recette : versez directement dans le verre 3 cl de vodka. Puis, doucement, ajouter 1 cl de grenadine, afin de colorer la vodka tout en tombant au fond du verre. Enfin,  versez le Bailey’s doucement dans le milieu du verre pour qu’il prenne forme (le cerveau). Il ne tombera pas au fond, car il « flottera » au dessus de la grenadine. On est censé boire cette mixture d’un trait, sauf que clairement, la cervelle de singe, cela ne passe pas. C’est lourd, indigeste. Mais ça a le mérite d’avoir un nom funky…

2. Les cocktails à base de blanc d’oeuf

Le Pink Lady est un coktail à base de gin, blanc d'oeuf, grenadine et jus de citron.
Le Pink Lady est un coktail à base gin, blanc d’oeuf, grenadine et jus de citron.

De nombreuses recettes de cocktails vous proposent de mélanger du blanc d’oeuf avec les autres boissons. En théorie, cela paraît sympa. Dans les faits, le cocktail est souvent imbuvable. Même avec un shaker de compétition, le blanc d’oeuf a souvent du mal à se mélanger au reste du cocktail, et vous voilà obligé de gober un oeuf à l’heure de l’apéro. Pas très ragoutant.

Voici tout de même une recette (une des moins mauvaises) si vous souhaitez vous y risquer : le Pink Lady.

Il vous suffit de mélanger (énergiquement, donc !) dans un shaker 4 cl de gin, 2 cl de jus de citron, 0,5 cl de grenadine, un blanc d’oeuf et une cuillère à café de crème liquide. Servez le tout avec de la glace.

3. Les cocktails à étages

Le World Champion
Le World Champion

C’est vrai, ça a de la gueule, les cocktails à étages. Sauf qu’il faut faire preuve d’une certaine maîtrise du cocktail pour se lancer dans ces créations. En effet, de manière générale, il ne faut pas les remuer (même si, pour avoir une solution buvable, on n’a pas toujours le choix) et éviter les glaçons, qui gâcheront forcément les couleurs. Mais là encore : problème. Un cocktail sans glaçon, c’est comme une soirée sans cocktails. C’est triste.

Voici un exemple de recette de cocktail à étage, le World Champion (tout un programme), à réaliser directement dans le verre : dans une flûte, versez, à l’aide d’une pipette,  2 cl de cognac. Nettoyez la pipette, aspirez 2cl de curaçao bleu et plongez la pipette au fond du verre, sous le cognac :i le curaçao se placera sous le cognac.
Répétez, ensuite, l’opération, avec 2 cl de Get 27, à placer sous le curaçao bleu, puis avec 2cl de crème de fruits de la passion, et enfin avec 2 cl de grenadine, qui se placera donc tout au fond du verre, si vous avez bien suivi. C’est compliqué, on vous avait prévenu. Mais ça a de l’allure. Si c’est réussi.

Crédit photo ©1001 Cocktails